Nos données de santé chez les GAFAM

Nos données de santé chez les GAFAM
11 juin 2020 2 Comments Autre,Divers Informatique ANDRE Ani

Le Health Data Hub est une plateforme nationale nouvellement mise en place pour héberger et centraliser les données de santé des citoyens. Avec la crise sanitaire, son déploiement a été accéléré.

Malheureusement, c’est une solution américaine qui a été choisi. Et pas des moindres, c’est Microsoft ! Donc, nos données de santé, plutôt personnelles ont peut le dire, sont hébergées chez un acteur américain. Oui, car Microsoft, (comme d’autres GAFAM d’ailleurs), a reçu l’agrément pour le Health Data Hub.

Soit disant qu’il n’y a rien en France qui puisse rivaliser. Argument qui n’a pas vraiment plut au patron d’OVH, Octave Klaba, qui l’a fait savoir. C’est bien normal, et ce n’est pas le seul que cela fait grincer des dents.

Il y a également un référé-liberté initié par une quinzaine d’organisations contre ce Health Data Hub pour Microsoft.

Affaire à suivre donc. Mais il va vraiment falloir être vigilant sur ce genre de choses. Nos données sont très convoitées, et déjà très récupérées par les GAFAM. Si en plus l’état lui mâche le travail, sur des données aussi sensibles, que nous restera-t-il. Il faut se mobiliser, maintenant.

En savoir plus : Developpez.com

Tags
Au sujet de l'auteur
ANDRE Ani Militant pour l'usage de GNU/Linux et des logiciels libres, pour un internet libre et ouvert, en faveur de l'opendata. Utilisateur de GNU/Linux depuis plus de 15 ans, je tiens ce blog depuis 2008 pour diffuser et partager le monde du logiciel libre. Rédac web, blogueur, dév web junior, spécialiste logiciels libres, je suis plutôt polyvalent, curieux et touche à tout ;-)
Leave Comment
  1. 1

    anatole M

    Si seulement c’était les seules, mais parfois je me demande si nos dirigeants de marchent pas sur la tête.
    A pluche.

    1. 1

      ANDRE Ani

      Oui, se ne sont pas les seules, malheureusement. Mais se sont des données très personnelles. Peut-être que cela fera bouger un peu les choses, on peut rêver…