Il faut un chiffrement fort

Il faut un chiffrement fort
25 août 2016 2 Commentaires Divers Informatique,Libre ANDRE Ani

chiffrement

La guerre contre le chiffrement est lancé. Merci à nos politiques français qui tentent de créer une alliance au niveau européen pour affaiblir le chiffrement, pour, évidemment, lutter contre le terrorisme. Bien sûr, les méchants utilisent, parfois, le chiffrement, ce qui complique un peu les enquêtes.

Mais le gouvernement utilise aussi le chiffrement pour protéger ses communications. Les grandes entreprises aussi, pour protéger leurs petits secrets.

Affaiblir le chiffrement, pour que la police puisse y avoir accès ? C’est une très mauvaise solution. Car qui nous dit que des pirates ne pourront pas eux aussi utiliser ces faiblesses pour nous pirater ? Et les banques, qui utilisent le chiffrement pour protéger nos virements en ligne et nos comptes ? S’il y a des backdoors pour la police, les pirates finiront par les trouver et se sera porte ouverte pour tous.

Affaiblir le chiffrement, c’est affaiblir la protection de notre vie privée également, qui est déjà bien limitée…

Tous les experts sont contre, le CNNum, la CNIL, la Fing et d’autres. Voir ici ou et encore ici. Ecoutez également l’émission de Tristant Nitot à ce sujet. Même l’ANSSI recommande un chiffrement fort de bout en bout.

Des backdoor et l’affaiblissement du chiffrement mettrait en péril nos états, nos entreprises et la sécurité de tous les citoyens !

Il faut au contraire utiliser un chiffrement fort, (Thunderbird avec Enigmail, Signal, Tor).

Voilà, vous avez toutes les cartes en main pour vous faire une idée et bien comprendre de quoi il est question.

 

Tags
Au sujet de l'auteur
ANDRE Ani Militant pour l'usage de Gnu Linux et des logiciels libres, pour un internet libre et ouvert, en faveur de l'opendata. Utilisateur de Gnu Linux depuis plus de 10 ans, je tiens ce blog depuis 2008 pour diffuser et partager le monde du logiciel libre.
Laisser un commentaire
  1. 1

    DarkBaboon

    Je suis d’accord avec le titre de votre billet, mais en désaccord avec votre article : il n’est pas question ici d’affaiblir le chiffrement. Seulement de contraindre les fournisseurs de services de messagerie sécurisée à coopérer aux enquêtes dans le cadre de procédure judiciaire.

    Extrait de l’article du Monde :
     » L’idée est donc de faire en sorte que les messageries installées sur les téléphones soient soumises aux mêmes obligations de coopération que des services de télécommunication, comme les opérateurs téléphoniques.

    « Que les choses soient bien claires pour éviter toute polémique inutile. Il n’a, bien sûr, jamais été question de remettre en cause le principe du chiffrement des échanges », a précisé le ministre. »

    1. 1

      ANDRE Ani

      Beaucoup voudraient tout de même imposer des backdoors dans les systèmes pour que le gouvernement / la police / les services de renseignements divers puissent accéder à des informations chiffrées. C’est là que je ne suis pas d’accord et que les choses deviendraient réellement dangereuses.
      Mais modifier la loi, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne solution non plus. Il y a d’autres possibilités pour lutter contre le terrorisme.