Le bazar des plugins Wordpress

Le bazar des plugins WordPress
31 mai 2016 12 Commentaires Divers Informatique,Libre ANDRE Ani

wordpress

Un petit coup de gueule ce matin, c’est rare que je le fasse ici mais bon, des fois, il faut dire les choses.

J’ai eu besoin ces temps-ci de me plonger dans les plugins pour WordPress pour aider à monter un site. Oui, sur le mien, les plugins n’évoluent pas beaucoup, et moins j’en ai, mieux c’est 😉

Et cette recherche est vraiment une véritable galère… Que de temps perdu… Tellement de plugins disponibles…

Entre ceux qui ne sont plus mis à jour, tous ceux qui font plus ou moins la même chose, les gratuits qui sont tellement limités face à leur version payante qu’ils en sont presque inutilisables, ceux qui sont plutôt mal conçu et peu pratique à utiliser ou adapter. Comment s’en sortir ? C’est un bazar sans nom.

Quel perte de temps, quel gaspillage d’énergie pour ceux qui cherchent mais pour ceux qui les développent je pense aussi. De plus, les prix sont parfois plutôt « prohibitif », notamment pour des particuliers ou des associations qui peinent déjà à vivre et à s’équiper, il faudrait pouvoir adapter les tarifs suivant l’usage. Enfin bref, c’est un véritable repoussoir.

Tout cela nuit au mouvement du libre je pense. Ça ne donne pas envie, tout simplement, de s’y mettre. Et les gens vont se tourner vers du Facebook ou du Wix.

Il y a vraiment quelque chose à faire la-dessus, pour améliorer les choses, rendre cela plus simple, plus accessible.

Tags
Au sujet de l'auteur
ANDRE Ani Militant pour l'usage de GNU/Linux et des logiciels libres, pour un internet libre et ouvert, en faveur de l'opendata. Utilisateur de GNU/Linux depuis plus de 15 ans, je tiens ce blog depuis 2008 pour diffuser et partager le monde du logiciel libre. Rédac web, blogueur, dév web junior, spécialiste logiciels libres, je suis plutôt polyvalent, curieux et touche à tout ;-)
Laisser un commentaire
  1. 1

    Gilles

    Et faut faire quoi alors ?
    C’est comme pour les distrib. Linux ou les forks en général : chacun est libre 🙂
    Après, il existe des sites qui font des tests ou des comparatifs sur certains types de plugins.
    Je n’ai jamais eu de soucis à trouver des plugins, à conditions de bien chercher.
    L’un des meilleurs d’incateurs entre deux plugins qui font la même chose, c’est le nombre de téléchargements…
    entre un plugin téléchargé 1000 fois et l’autre 1 000 000 de fois…

    1. 1

      ANDRE Ani

      Bien sûr, il y a le même soucis avec les distros et les projets libres… malheureusement. Ce soucis ne vient pas de WordPress, c’est tout le libre qui est comme ça, et je suis assez critique vis-à-vis de ça.
      Oui, chacun est libre de faire ce qu’il veut, c’est évident, je suis d’accord, mais il faut avouer que ce bazar (pour rester correct) et cette dépense d’énergie dans tous les sens et souvent pour pas grand chose, c’est plutôt décourageant pour le libre. Au lieu de se concentrer sur certains point importants et de faire avancer les choses, il y en a pleins de projets et de forks pour un oui ou pour un non, le résultat n’est pas toujours terrible, et les choses n’avancent pas.
      Faut pas s’étonner que GNU/Linux chez les particuliers c’est environ 1%. Y a du boulot…

  2. 1

    Vincent L

    Pratiquant plus Drupal que WordPress, c’est effectivement ce qui m’a toujours marqué.
    J’ai rarement vu un module Drupal payant, et généralement ceux-ci sont mieux suivis, avec un processus de validation par la communauté et un suivi par une équipe sécurité dédiée.

    La « simplicité » apparente de WordPress entraîne peut-être ce genre de bazar. Sur un CMS qui propulse 25% des sites internet (en grande partir via wordpress.com), on peut s’attendre à un gros marché, d’où les plugins / thèmes payants, qui embarquent souvent beaucoup de fonctionnalités.

    1. 1

      ANDRE Ani

      Je ne conteste pas les plugins payants, c’est normal, juste parfois leur prix, mais c’est surtout le nombre de plugins pour faire une seul chose. Quel gaspillage…

  3. 1

    NumOpen

    Je trouve cette diversité au contraire intéressante. Plus il y a de modules différents, plus on a de chances de trouver un module qui colle presque exactement à son besoin. Après, pour s’y retrouver, ça demande en effet du temps de recherche et des efforts pour tester. Mais il y a des outils qui facilitent cela, surtout sur WordPress et on trouve un peu partout des témoignages de personnes qui font un retour sur les modules qu’elles utilisent. Je l’ai fait par exemple pour mon blog : http://www.numopen.fr/blog/modules-wordpress/

    1. 1

      ANDRE Ani

      Que ce soit pour WordPress ou le libre, je n’appelle plus cela de la diversité, j’appelle ça du bazar et du gaspillage de temps et de ressources. Ça part dans tous les sens, chacun dans son coin.
      A mon avis, il serait quand même mieux qu’on se regroupe sur quelques projets importants pour les faire bien. Moins de diversité, peut-être, mais avoir des outils bien fait, vraiment utiles et fiables.
      Si on veut pouvoir rivaliser avec les outils proprio, c’est la seule voie possible, à mon humble avis. Si on veut faire progresser le libre, il faut s’organiser et se hiérarchiser mieux.

  4. 1

    Bonob0h

    Hé oui pas facile dans ces capharnaüm du numérique en général et libre tellement libre que chacun fait sans réelle concertation, ce qui complexifie l’utilisation, et sans compter les dégats coté pollution par le numérique qui je le rappel en est a consommer plus de 10 % de toute électricité mondiale et plus de 15 dans les pays « occidentaux » soit en carburant plus que tous le transport aérien !

    Que dire aussi des milliards d’heures perdues par tout a chacun ! Si on compte ne serait qu’au salaire d’un smic c’est autant de temps qu’on ne consacre pas a produire !

    Trop d’infos tue l’info !
    On peux l’appliquer aussi à trop de bordel numérique tue le numérique et fait que la majorité des utilisateurs se tournent vers le simple, quitte a rogner sur ses libertés individuelles et autres ! Pire cette majorité se limite dans les usages au lieux au contraire de produire !

    On en est plus a un numérique au service de l’homme mais un homme au service du numérique !

    Pendant ce temps ce sont les GAFAM qui profitent le plus de l’hétéroclité du libre, au détriment de ce dernier qui lui n’arrive pas a vraiment attirer la majorité des utilisateurs, qui pourtant pourrait mieux financer si aussi le Libre s’y prenait autrement !

    @Vincent L … Malheureusement Drupal est lui aussi très complexe et ce dès après l’installation ! Du coup ça fait fuir les utilisateurs qui ne peuvent même pas réellement produire rapidement un truc propre comme avec WP, alors même qu’il ne manque pas grand chose pour qu’il soit même plus simple que WordPress et bien d’autres ! Par ailleurs se pose aussi le problèmes des dépendances ou pour certain module il faut aller chercher les parties qui permettent de faire fonctionner et ce dans un certains bordel aussi 😉 Et Drupal n’est pas exempté de modules similaires qu’on pourrait dire de bêtement concurrents ! Or la Liberté que revendiquent chacun est une plaie à la collaboration efficiente !

    Pour conclure le Libre ou certains en sont encore à « degoogleiser » avec des vieux outils comme les etherpad/calc et consort au lieu de financer un LOL – Libreoffice On Line, devrait réagir à l’image dans ce twitt https://twitter.com/bonob0h/status/734788715411869696 et la vidéo en lien ! Quand Mark dit que c’est pour bientôt il faut aussi savoir que ça fait maintenant 2 ans qu’il travaille dessus et que ça peut débarquer demain dans dans une semaine ou dans un mois !
    Et peux de chance que ça ne soit que dans 12 à 18 mois !

    Donc, que fera le Libre, quand le milliard et demi de comptes et le milliard connecté tous les jours verrons le boutons « Venez DANS Facebook » ?

    Alors et si le libre s’y prenait autrement ?

    1. 1

      ANDRE Ani

      Je suis bien d’accord. Mais il y a du boulot ! Le libre n’avance pas…

  5. 1

    Robin C

    Le libre est un capharnaüm sans nom avec des tonnes d’applications justement parce que tout le monde peut y mettre sa contribution d’après moi ; le problème du coup est le manque de classement ou même d’avis pertinent selon les fonctionnalités que l’on recherche, une autre solution serait que plusieurs créateurs d’applications similaires mettent leur travail en commun, ce qui serait beaucoup plus productif et pertinent sans faire tant de doublons (par exemple des applications sur les FAQ ou les sécurités).

    Des sites citant certains types de plugins avec des tests pourraient être pas mal aussi, il y à assez de personnes qui pourraient s’y connaitre pour au moins citer deux~trois exemples et pourquoi les utiliser dans telle situation, en prenant comme exemple pour l’organisation les sites qui comparent les performances de cartes graphiques pour ce domaine la.

    Un problème d’organisation et de cohésion de la part des personnes qui éditent du libre et celles qui proposent ces logiciels libres est un gros défaut, d’après moi, mais il me parait difficile de changer ça, c’est embêtant…

    Qu’en pensez vous?

    1. 1

      ANDRE Ani

      Le libre a clairement besoin d’organisation. Si chacun continue à faire son truc dans son coin pour finalement n’ajouter qu’une énième application pour faire tel truc, ça ne sert à rien. Il faut se regrouper et s’organiser. Moins de diversité mais plus d’efficacité. Sinon, le libre restera marginal dans le grand public, qui continuera à se tourner vers des trucs simple et qui fonctionne de suite, sans se casser la tête à chercher.
      Mais il faudrait changer les mentalités, et ça, c’est clairement pas gagné……..

    2. 1

      Bonob0h

      @Robin C
      Hé oui trop d’appli tuent les appli, etc …
      Inutile de mettre en place un système de tri car de toute façon la plupart des modules de WP ou autres du logiciel libre n’apportent qu’un bout du besoin.
      Utiliser tous les bouts est une usine a gaz qui d’une part complexifie donc détourne les utilisateurs, mais aussi gaspille les ressources, etc et vont jusqu’à a engendrer plus
      d’erreurs !!! Sans compter qu’on ne peux pas mélanger des petits bouts !

      Effectivement il est difficile de faire changer les mentalités du libre, comme bien d’autres secteurs, mais ce n’est pas impossible.

      Pour ça il faut qu’un maximum de personne qui pensent à ce besoin se réunissent pour faire un premier bloc et en profitent pour commencer à mettre en place des développements qui montreront les exemples !

      L’auteur de ce blog fait partie de ces gens là et il en connait d’autre qui tentent pour le moment sans grand succès car il manque du monde … Mais je suppose que sa porte est ouverte en privé pour faire les liaisons et mon petit doigt me dit qu’il pourrait prochainement lancer un appel qui va dans ce sens

  6. 1

    Bonob0h

    PS :

    Parler de liberté c’est bien 😉 mais encore faut il qu’elle ne soit pas de la publicité mensongère et ne pas oublier que la liberté des uns s’arrête … à celle des autres !

    Qu’en conséquence la liberté à ce que chacun fasse dans son coin et qui plus est redondant ou des petits bouts éparpillés, que la grande majorité ne saura utiliser n’est plus la liberté mais un carcan pour la majorité !

    La liberté peut aussi se prôner et surtout se développer dans l’intérêt de tous et donc une liberté collaborative qui sera en plus bien plus efficiente dans un numérique qui fait parti des pires pollueurs de la planète …

    Tout le monde y gagnerait et d’autant plus que ça permettrait de faire enfin un Libre, équitable capable de réellement concurrencer le privatif des GAFAM qui pour le moment profitent d’un libre qui n’arrive pas a attirer la majorité des utilisateurs !