wallabag.it

Profil de Libriste : Nicolas

wallabag.it

 

> Bonjour. Commencez par vous présenter un peu.

Nicolas Lœuillet, développeur web de métier et développeur web à mes heures perdues.

 

> A quelle occasion avez-vous découvert les logiciels libres ?

Houla, ça remonte. Je suis tombé dedans au début des années 2000, au travers du CMS PwsPHP et du forum PunBB, auxquels j’ai contribué. J’avais besoin d’outils gratuits pour le site de mon club de basket.

 

> Pourquoi cet intérêt et cette envie de vous impliquer ?

L’intérêt : je devais ajouter des fonctionnalités sur ces outils pour correspondre à mes besoins. Et je  corrigeais quelques bugs par-ci par-là. C’est venu naturellement je pense.

 

> Présentez-nous un peu Wallabag, dont vous êtes le développeur.

Alors déjà, soyons clair : c’est wallabag 😉 (et pas Wallabag !).
Il y a 4 ans déjà (wow !), Google Reader (dont j’étais utilisateur) fermait ses portes. J’utilisais également Pocket, une application pour lire ses articles plus tard. Je me suis dit qu’il fallait que je trouve une solution open source si jamais ce service fermait. Je ne l’ai pas trouvée, je me suis mis à la coder tout seul dans mon coin.

Au fil du temps, de plus en plus de personnes se sont mises à l’utiliser et à contribuer. Depuis, on est une équipe de 3 développeurs réguliers et une dizaine de contributeurs fréquents.

 

> Et Wallabag.it, c’est un service web libre, éthique et commercial donc ? Vivre du libre, c’est l’objectif ?

wallabag.it, c’est un SaaS : un service en ligne. Contre la modique somme de 12 EUR par an, on installe / maintient / sauvegarde / corrige wallabag pour vous. Pas besoin d’avoir un serveur web, on s’en charge.

Moins d’un café par mois, c’est très accessible.

Notre credo : le respect de la vie privée des nos utilisateurs. Puisque l’offre est payante pour tous, on ne cherche pas à placer de la publicité ou à revendre les données des clients. Nous sommes rentables donc pas besoin de tout ça.

 

> Une petite question d’actualité avec le récent rachat par Mozilla Corp de Pocket, un service plus ou moins concurrent, mais propriétaire… Votre avis ?

Mon avis : c’est très bien, la concurrence est toujours bonne à prendre.
Il parait que Pocket devrait devenir open source : super ! J’attends de voir quand même mais c’est plutôt bien.

 

> Comment voyez-vous l’avenir du web, entre les services libres et éthiques, genres « Dégooglisons Internet », et la masse de gens sur Facebook ?

Le web devient de plus en plus centralisé, ça n’est pas nouveau. La masse de gens cherche quelque chose d’efficace, de gratuit et de fonctionnel. Il faut aller leur expliquer que l’abus de silos n’est pas bon pour eux, leur expliquer pourquoi.
Mais surtout, il faut proposer des alternatives crédibles, professionnelles, efficaces : ils s’en tapent du côté open source / respect de la vie privée. Il faut plaire.

 

> Le mot de la fin ?

La route est longue, mais la voie est libre !